Voyager au Kirghizistan : conseils pour une virée à vélo au lac Song Kul

par | 30 Avr 2021 | Tourisme à vélo

Montagnes du Kirghizistan

Le Kirghizistan est un pays de lac puisqu’il en abrite plus de 2000 de différentes superficies.

Le lac Song Kul, qui peut aussi s’écrire Son Koul ou Song Kol, se situe au centre du Kirghizistan, à 3016 m d’altitude. Ses 275 km2 en font le deuxième plus grand du pays.

Durant les quelques mois d’été, les nomades kirghizes viennent y faire paître leurs troupeaux, et y prier, car ce lac est sacré.

Un voyage à vélo ?

Étant donné l’altitude à laquelle se trouve le lac, il faut être sportif pour faire des treks à vélo dans le coin. Les pentes peuvent être raides et l’oxygène y est plus rare.

Cependant, si vous avez l’habitude du vélo ou n’avez pas peur de faire du sport, cela vaut vraiment le coup. En effet, ce moyen de transport vous permettra beaucoup plus facilement de faire des rencontres.

Les habitants du coin voient régulièrement des randonneurs à pied ou à cheval, voire en 4×4. Les vélos étant moins répandus, ils mènent plus facilement à la discussion. Même sans parler la langue, certaines rencontres composées seulement de gestes et des sourires laissent parfois de bien beaux souvenirs…

Quand partir et pour combien de temps

Les températures au Kirghizistan dépendent beaucoup de la région dans laquelle vous vous trouvez. Au centre du pays, là où se trouve le lac, elles ne montent pas beaucoup l’été puisqu’on se situe en altitude.

Le meilleur moment pour se rendre au lac Song Kul est donc l’été, sur les mois de juillet et d’août. Même là, il pourra faire frais, spécialement la nuit où la différence de température avec la journée se fait nettement ressentir avec une température parfois tout proche de 0° C. Le jour, comptez 25° C grand maximum pour les heures les plus chaudes.

Selon votre programme, vous pouvez aussi bien passer 1 à 2 jours dans le coin comme beaucoup plus, si vous traversez le pays ou si vous comptez vous rendre au lac Issyk-Koul après par exemple. Nous vous parlerons des trajets dans notre quatrième point concernant les meilleurs itinéraires à vélo.

Se procurer un vélo : en louer ou emmener le sien

Vous avez plusieurs possibilités pour vous procurer votre vélo. Encore une fois, cela dépendra du type de voyage que vous entreprenez.

Le louer

Il est tout à fait possible de louer votre vélo une fois arrivé sur place. Selon la taille de la ville où vous vous trouvez et sa proximité avec les montagnes, vous trouverez plus ou moins de loueurs différents.

Il faut savoir que vous aurez besoin d’un VTT, mais les loueurs ont l’habitude. La plupart du temps, ils sont équipés, avec un porte bagage par exemple, voire des sacoches. Nous vous conseillons de prendre un kit de dépannage (pompe, chambre à air, pédales…) : cela pourrait vous être bien utile et il serait dommage d’avoir à couper court à votre périple pour ce genre de problème. Demandez à votre loueur qui en aura sûrement à vous vendre.

Vous pouvez aussi parfois louer des vélos électriques. Ils ne seront bien entendu pas valables sur les plus longs itinéraires sur lesquels aucune possibilité de recharge n’est possible, mais cela peut valoir le coup de vous renseigner.

Il est aussi possible de louer les vélos avec un guide pour un trajet un peu plus touristique, mais plus rassurant si vous n’avez pas encore tout à fait une âme d’aventurier.

L’emmener

Autre solution : emmenez votre propre VTT ! De nombreuses compagnies aériennes les acceptent si vous venez de loin. Si vous êtes de la région ou que vous faites un voyage de plusieurs semaines ou mois à vélo, vous pouvez simplement venir avec.

Une info à savoir pour ne pas être surpris : les automobilistes du pays ne rendent pas toujours la vie facile aux cyclistes. Ils doublent par exemple en oubliant ce qu’est une distance de sécurité… Pas de quoi vous empêcher de faire votre voyage, mais une info utile à savoir néanmoins.

Les itinéraires pour arriver au lac Song Kul

Entrons maintenant dans le vif du sujet : quels itinéraires sont possibles pour un voyage à vélo au lac Song Kul ?

Eh bien, il en existe une multitude ! En effet, vu la taille du lac, vous pouvez y arriver depuis plusieurs côtés. Aucun n’est absolument à éviter ou à ne pas manquer, tous se complètent et sont magnifiques. Le mieux reste de laisser les choses se faire au jour le jour. Une fois sur place, il sera plus facile de vous renseigner auprès des habitants ou des autres touristes que vous croiserez qui reviendront de leur périple.

Mais pour les plus curieux et les moins adeptes de l’imprévu, voici quelques uns des trajets possibles à faire à vélo.

Partir de Ak Tal

Si vous êtes sportifs, vous pouvez partir de Ak Tal, qui se trouve au sud du lac. La route sur ce chemin est plutôt en mauvais état et raide, mais le paysage est splendide et la route est assez directe. Dans tous les cas, ne vous attendez pas à trouver des routes ressemblants à nos pistes cyclables françaises, vous seriez surpris.

Partir de Tounouk

Vous pouvez également partir de Tounouk (en ayant déjà vos vélos). Il vous faudra alors 3 jours pour arriver au lac. Comptez ensuite 1 jour sur place pour faire du vélo « à plat » et profiter des paysages d’altitude. Pour le retour, encore une fois, vous avez plusieurs possibilités.

Vous pouvez faire demi-tour, emprunter une nouvelle route à vélo jusqu’à une grande ville plus bas, ou aller seulement jusqu’à la prochaine route accessible en voiture pour prendre un taxi. Là-bas, les habitants s’arrêtent facilement pour vous proposer de vous emmenez (attention, comptez une rémunération en échange car le stop n’y est souvent pas gratuit, surtout en ces lieux touristiques). Ils se débrouillent toujours pour faire entrer les vélos dans le véhicule.

Sur toutes les routes automobiles touristiques ou empruntés par les habitants, il est donc rassurant de savoir qu’en cas de problème ou de difficulté, il est toujours possible de se faire emmener.

Partir de KyzYl-Oi

Vous pouvez également choisir de partir du nord ouest du lac, à KyzYl-Oi par exemple. Vous arriverez alors au lac 140 km plus tard. Comptez pour cela 3 jours car n’oubliez pas que vous serez face à des routes de montagne ! Mais le paysage qui se dévoilera à l’arrivée vaut tous les efforts du monde. La seule chose qui vous viendra à l’esprit (après un « waouh » d’admiration) sera : sommes-nous obligés de repartir ? Profitez alors du paysage en y restant quelques jours, avant de redescendre en direction de Naryn par exemple. La route y est très belle.

Les principales villes départ

Pour finir, sachez que les troisplus grandes villes de départ de trek sont Kochkor, Kyzart et Naryn. Si vous voulez être encadrés, partez de là-bas. Sinon, vous l’aurez compris, toutes les routes mènent au lac Song Kul !

Le logement

Vous avez plusieurs façons de vous loger autour du lac Song Kul, toutes proches de la nature.

Les tentes

Vous pouvez apporter vos propres tentes et les installer partout où vous souhaitez. Cette liberté permet de s’éloigner des endroits trop touristiques et de se mettre au plus près du lac.

Les yourtes

Sinon, vous pouvez loger dans des yourtes. C’est un peu plus cher et vous serez moins libre, mais cela offre l’avantage de vous éviter de porter vos tentes. Tout poids en moins est bon à prendre en vue du dénivelé de la région.

Il existe deux types de camps. Tour d’abord les grands, souvent créés par des agences et donc très touristiques. Puis les plus petits, souvent composés de 2 ou 3 yourtes maximum, créés par les Kirghizes pour un complément de revenus. Nous vous conseillons fortement d’aller dans ces derniers, beaucoup plus chaleureux.

Vous pouvez les réserver à l’avance où lors de votre arrivée.

Pour finir, voilà pour vous aider un guide du Kirghizistan

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.