Quel vélo cargo électrique choisir ? [guide complet]

par | 27 Déc 2022 | Vélo cargo

vélo cargo Babboe avec une tente

Ils fleurissent un peu partout en ville. Ils sont généralement remplis de bambins heureux de profiter du grand air ou de sacs de courses bien garnis. Il s’agit des vélos cargos.

Ce moyen de transport a définitivement pris son envol depuis la crise du Covid de 2020. L’augmentation des infrastructures cyclables a joué un rôle déterminant dans cette tendance de fond.

Bon pour la planète, bon pour le portefeuille, bon pour votre santé, il a de nombreux arguments en sa faveur.

Vous hésitez peut-être à en acheter un. Il y a de quoi, ces vélos ne sont pas donnés. Nous avons donc publié ce guide complet pour vous aider à décider si ce type de vélo est fait pour vous et pour trouver éventuellement le modèle adapté à votre budget et à votre besoin.

Qu’est-ce qu’un vélo cargo électrique ?

Très prosaïquement, un vélo cargo électrique est un vélo équipé d’un moteur électrique et de caisses ou de plateformes de chargement sur le devant ou à l’arrière, qui permettent de transporter des objets ou des personnes. Le vélo cargo se caractérise aussi par un cadre et un moteur renforcés pour pouvoir déplacer des charges plus lourdes.

Le vélo cargo typique est aisément reconnaissable à sa grande caisse située généralement à l’avant du conducteur. Toutefois, les vélos de type « longtail », c’est-à-dire rallongés à l’arrière et ne disposant pas forcément d’un bac font aussi partie de la grande famille des vélos cargos.

👉 Lire notre guide dédié aux vélos longtails

Chiffres de ventes des vélos cargos

2020 aura été une année faste pour le vélo cargo. Selon l’Union Sport & Cycle, les ventes de vélos cargos électriques ont augmenté de plus de 350 % pour atteindre 11.000 unités, contre environ 3.000 unités vendues en 2019.

Ce type de vélo reste cependant un marché de niche. Les vélos cargos électriques représentent seulement 1 % des ventes de vélos électriques en France. Avec un prix moyen à 4.000 euros, cela n’a rien de surprenant.

A titre de comparaison, il s’est vendu un total de 660 000 unités de VAE en France en 2021.

En Europe non plus, le vélo cargo ne connait pas la crise. Selon une enquête réalisée par le projet CityChangerCargoBike auprès de 38 fabricants de vélos cargo, le marché est en pleine expansion.

En 2018, 17.785 vélos cargos ont été vendus en Europe.
En 2019, la progression est de +60% avec 28.532 unités vendues.
En 2020, ce sont 43.610 de ces deux-roues qui ont trouvé acquéreur soit une hausse de +52%.

La part de vélos cargo sans assistance électrique était d’environ 25 % en 2019.

A quoi sert ce type de vélo ?

Les usages du vélo cargo sont en fait très vastes. Il peut s’agir d’un outil aussi bien personnel, professionnel, que logistique.

Les familles l’apprécient pour se déplacer en tribu. Certains modèles peuvent transporter jusqu’à 4 jeunes enfants. Ils sont assis devant le conducteur ce qui permet de garder un oeil sur sa progéniture et ainsi s’assurer qu’elle est toujours aussi sage. C’est aussi fort commode pour faire des courses.

De plus en plus de professionnels préfèrent se déplacer avec tout en ayant avec eux leurs outils de travail : plombier, chauffagiste, coiffeur à domicile… Le gain de temps pour trouver une place à proximité immédiate de son lieu d’intervention est un argument de poids.

La cyclo-logistique commence aussi à émerger et elle sera probablement une tendance de fond pour décarboner et fluidifier les centre-villes. La Poste utilise déjà des vélos cargos pour des livraisons dans les centres historiques aux ruelles étroites.

Pourquoi acheter un vélo cargo électrique ?

Les bonnes raisons ne manquent pas.

Se déplacer à vélo cargo électrique permet :

  • de réduire son impact sur l’environnement et son bilan carbone
  • de faire du sport
  • de désengorger les centre-villes
  • de se garer facilement à proximité de sa destination
  • de faire des courses
  • de transporter les enfants à l’abris du vent et de la pluie
  • de partir en vacance avec un équipement de camping
  • de faire des économies (100 Km revient à moins de 0,20 euros de consommation électrique)

👉 Lire notre article sur le vrai coût d’un vélo électrique

Comment s’utilise un VAE ?

Avant même d’opter pour un vélo cargo, on peut se demander comment s’utilise un vélo électrique en général. Cela permet de faire un choix plus éclairé si on en a jamais fait auparavant.

Le vélo électrique est un vélo à assistance électrique (VAE). Cela signifie qu’il n’est là que pour aider à pédaler mais ne se substitue pas au pédalage.

Un détecteur se trouve soit dans le pédalier soit dans le moteur. Dès que l’utilisateur donne un coup de pédale, soit quelques degrés de rotation, et que le vélo avance de quelques décimètres, le moteur s’enclenche. Sa poussée s’ajoute à celle des jambes du cycliste sur les pédales.

Si on arrête de pédaler, le moteur électrique s’arrête aussi instantanément. On contrôle donc très bien et très intuitivement sa vitesse, en plus des freins bien entendu.

Un potentiomètre permet de régler la puissance délivrée par le moteur. Cette puissance est exprimée en Watts.
Quelques soit la puissance choisie, le moteur du VAE ne dépassera pas 25 Km/h car il est bridé en France à ce palier pour des raisons de sécurité.

Concrètement, quand le vélo atteint 25 Km/h le moteur ne pousse plus (mais vous pouvez continuer à pédaler fort pour accélérer en restant prudent). Dès qu’il redescend en dessous de 25 Kmh, il se remet délicatement en courte. Avec un bon moteur on sent à peine cet effet de seuil.

Certains moteurs peuvent adapter leur poussée (exprimée en couple Nm) en fonction de la vitesse du vélo. Cela évite un petit a-coup au démarrage et cela évite aussi cette sensation désagréable de pédaler « dans le vide » car c’est en fait le moteur à pleine puissance qui assure la poussée à une vitesse donnée.

Quels sont les avantages et inconvénients d’un vélo cargo électrique ?

Avantages :

  • grand volume de chargement idéal pour transporter enfants, matériel, courses…
  • coût de déplacement du km réduit
  • stabilité pour les triporteurs
  • grand confort de conduite de type vélo hollandais
  • des aides à l’achat de plus en plus généreuses

Inconvénients :

  • maniabilité délicate
  • rangement du vélo qui demande un abris adapté
  • attise la convoitise et le risque de vol
  • poids conséquent

Les différents types de vélos cargos électriques

Il est possible de classer les vélos cargo en 4 catégories.

A- Le vélo cargo biporteur

vélo cargo pas cher

Il se compose de deux roues situées à l’avant et à l’arrière. Il ressemble plus à un vélo traditionnel.
L’avantage est qu’il se faufile plus facilement dans la circulation et passe plus aisément les obstacles urbains comme les potelets par exemple.
L’inconvénient est qu’il est plus long et donc moins stable d’autant qu’il est toujours assez lourd.

B- Le vélo cargo triporteur

Babboe go-e triporteur

Il s’agit d’un vélo composé de 2 roues à l’avant de part et d’autre de la caisse de chargement et d’une roue à l’arrière.
L’avantage est sa grande stabilité puisqu’il dispose de 3 points d’appui au sol, il ne peut donc pas basculer. C’est donc sécurisant. Une chute en se prenant une roue dans un rail de tramway ou sur une tâche d’huile est moins probable.
L’inconvénient est qu’il est plus large donc moins maniable, il sera souvent coincé – mais tout est relatif – dans le trafic urbain. 3 roues c’est aussi plus de risques de crevaison.

C- Le vélo cargo à plateforme

VÉLO CARGO ÉLECTRIQUE HAGEN BIKES FLAGSHIP E-CARGO

C’est un vélo qui vise à transporter des charges encombrantes et lourdes. Le plancher bas permet d’y fixer une caisse ou des cartons ou tout autre objet volumineux.

D- Le longtail

vélo longtail Radwagon 4

C’est un vélo classique mais rallongé à l’arrière avec une porte bagage XXL. On peut y fixer une caisse, un siège pour un ou deux enfants… Il est donc flexible et maniable et généralement moins lourds qu’un cargo à caisse.

Caractéristiques à prendre en compte lors de l’achat d’un vélo cargo électrique

Le type de moteur

Il existe principalement deux types de moteurs utilisés dans les vélos électriques : les moteurs pédaliers et les moteurs de roue.

Moteurs pédaliers : ce type de moteur est intégré dans le pédalier du vélo et se met en marche lorsque vous commencez à pédaler. Ils sont généralement plus légers et plus discrets que les moteurs de roue, mais ils peuvent également être moins puissants.

Moteurs de roue : ce type de moteur est situé dans la roue arrière ou avant du vélo et est entraîné par une chaîne. Ils sont généralement plus puissants que les moteurs pédaliers et peuvent être plus faciles à installer, mais ils peuvent ajouter du poids et de l’encombrement au vélo.

Il existe aussi des moteurs à couple variable, encore réservé aux vélos haut-de-gamme.

Un moteur à couple variable ou adaptatif est un type de moteur électrique qui utilise des capteurs pour détecter la force exercée par le cycliste sur les pédales et ajuster la puissance fournie. Ces moteurs peuvent offrir un soutien au pédalage plus fluide et plus naturel, en simulant la sensation de pédaler sur un vélo non électrique.

Les moteurs à couple adaptatif sont principalement utilisés dans les vélos électriques haut de gamme et sont considérés comme une avancée technologique importante dans le domaine des vélos électriques. Cependant, il est important de noter qu’ils sont généralement plus coûteux que les moteurs traditionnels et peuvent ajouter du poids et de la complexité à un vélo électrique. De plus, ils nécessitent souvent l’utilisation de capteurs et de logiciels pour fonctionner correctement, ce qui peut entraîner des coûts supplémentaires en cas de réparation ou de maintenance.

L’autonomie du vélo

L’autonomie d’un vélo électrique dépend de plusieurs facteurs.

  • la capacité de la batterie qui est généralement située entre 400 Wh et 700 Wh
  • le poids du cycliste et de la charge transportée
  • la puissance du moteur
  • la topographie du terrain

Les constructeurs annoncent généralement une autonomie en Km en conditions optimales : pas de vent, pas de pente, poids moyen d’un conducteur mais c’est un bon élément de comparaison assez réaliste. L’autonomie oscille généralement entre 50 et 100 Km sur une charge.

Une batterie a une durée de vie moyenne d’environ 500 cycles de charge et décharge complète soit environ 25.000 à 30.000 Km. avant de devoir en racheter une.

Le type de suspension

Il existe plusieurs types de suspensions pour vélos électriques. leur rôle est d’amortir les chocs et les vibrations pour offrir un meilleur confort de conduite.

Voici quelques exemples de suspensions couramment utilisées dans les vélos électriques :

Suspension avant : cette suspension est située à l’avant du vélo et peut être à fourche ou à télescope. Elle permet d’absorber les chocs et les vibrations provenant de la route ou des chemins accidentés.

Suspension arrière : cette suspension est située à l’arrière du vélo et peut être à amortisseur ou à pivot de bras oscillant. Elle permet de maintenir le contact des pneus avec le sol pour une traction maximale.

Suspension intégrale : cette suspension comprend à la fois une suspension avant et arrière, ce qui permet de fournir une amortissement maximal sur toutes les surfaces de roulement.

Il est important de noter que les suspensions ajoutent du poids et de la complexité à un vélo électrique et peuvent être coûteuses à entretenir. Si vous prévoyez principalement de rouler en ville, sur des routes goudronnées en bon état, une suspension peut ne pas être nécessaire.

La transmission et le type de dérailleur

La transmission est le système qui permet de transmettre la puissance du moteur et du pédalage au roues.

Vous aurez à choisir le nombre de vitesses.

La plupart des vélos cargo électriques ont un nombre de vitesses compris entre 5 et 8, ce qui permet de s’adapter à différentes topographie. Si vos trajets sont plats, inutile d’avoir beaucoup de vitesses. Pour aborder des côtes, plus de vitesses sont un atout.

Vous devrez aussi choisir entre un dérailleur externe ou un moyeu à vitesses intégrées.

Le dérailleur est le dispositif qui permet de changer de vitesse en déplaçant la chaîne sur les différents pignons de la cassette de vitesses arrière. On distingue donc le dérailleur classique composé d’un bras qui va positionner la chaîne sur le bon pignon. Le moyeu à vitesses est un système plus complexe encapsulé dans un coffrage hermétique situé dans la roue arrière du vélo.

Le dérailleur traditionnel est moins cher et plus léger qu’un moyeu à vitesses intégrées mais il nécessite un entretien régulier. Il y a aussi le risque de dérailler et de se retrouver avec des doigts au cambouis.

Les moyeux sont plus chers et équipent généralement les modèles de vélos cargos haut-de-gamme. Ils ne nécessitent pas d’entretien aussi fréquent que les dérailleurs, ils sont plus silencieux. Ils ont surtout un énorme avantage, surtout pour un vélo lourd tel qu’un cargo : il est possible de changer de vitesse à l’arrêt, par exemple à un feu rouge.

Le système de freinage

Il existe plusieurs types de freins sur un vélo cargo électrique, chacun ayant ses propres avantages et inconvénients.

Freins à disque hydrauliques : ce sont des freins qui utilisent de l’huile pour transmettre la force de freinage aux disques de frein. Ils sont connus pour leur puissance de freinage élevée et leur entretien réduit au strict minimum. Cependant, ils peuvent être coûteux à entretenir et à remplacer.

Freins à disque mécaniques : ce sont des freins qui utilisent des câbles pour transmettre la force de freinage aux disques de frein. Ils sont moins coûteux à entretenir que les freins hydrauliques, mais leur puissance de freinage est généralement inférieure.

Freins V-brake : ce sont des freins à patins qui sont actionnés par des câbles et qui sont couramment utilisés sur les vélos de ville. Ils sont faciles à entretenir et à remplacer, mais leur puissance de freinage est généralement inférieure à celle des freins à disque.

💡 Si vous utilisez votre vélo cargo électrique pour transporter de lourdes charges ou pour rouler à des vitesses élevées, vous voudrez peut-être opter pour des freins à disque hydrauliques ou mécaniques pour une puissance de freinage maximale. Si vous utilisez votre vélo principalement pour des trajets courts à basse vitesse, des freins V-brake pourraient être suffisants.

La hauteur du cadre

Si vous êtes de petites taille, attention à la hauteur du cadre, en particulier sur la partie à enjamber quand vous enfourchez votre engin. Le lever de jambes peut parfois être sportif même pour des modèles urbains, et sur un vélo lourd, il faut être capable de supporter le poids sur une jambe pendant un bref moment.

Il n’y a pas ce problème sur un triporteur qui reste stable en toutes circonstance.

Type de vélo : biporteur ou triporteur

Le choix entre un triporteur et un biporteur dépend de vos besoins et de votre style de conduite.

Si vous avez besoin de transporter des charges lourdes ou de rouler sur des terrains accidentés, un triporteur pourrait être la meilleure option. Si vous avez besoin de manœuvrabilité et de facilité de rangement, un biporteur pourrait être une meilleure option.

Voici quelques avantages et inconvénients des deux types de vélos dans un tableau comparatif :

Vélo cargo triporteur Vélo cargo biporteur
Capacité de chargement Élevée Inférieure
Stabilité Élevée Inférieure
Maniabilité Inférieure Élevée
Poids et encombrement Élevés Inférieurs
Facilité de rangement Inférieure Élevée

Les options disponibles

Il existe de nombreuses options et accessoires que vous pouvez ajouter à un vélo cargo pour l’adapter à vos besoins et à votre style de vie. Voici quelques exemples d’options et d’accessoires courants :

Batterie supplémentaire ou plus volumineuse : certains modèles de vélos permettent de s’équiper de 2 batteries simultanément. De nombreux constructeur donnent aussi le choix entre plusieurs capacité de batterie par exemple entre 400 Wh et 500 Wh chez Babboe.

Équipement de transport de passagers : si vous souhaitez utiliser votre vélo cargo pour transporter des passagers, vous pouvez ajouter des sièges pour enfants renforcés, une protection contre la pluie

Équipement de sécurité : pour augmenter votre sécurité sur la route, vous pouvez ajouter des équipements tels que des feux de position, des phares, des feux arrière et des réflecteurs. Vous pouvez également ajouter un antivol pour protéger votre vélo contre le vol.

Accessoires de confort : pour rendre votre trajet plus confortable, vous pouvez ajouter des accessoires tels que des porte-gourdes, des sacoches de selle, des pare-pierres et des garde-boue.

Accessoires de maintenance : pour entretenir votre vélo cargo, vous pouvez ajouter des outils tels qu’un kit de réparation, une pompe à vélo et un jeu de chambres à air de rechange.

Les marques et modèles de vélos cargos électriques populaires

Quelques constructeurs se partagent ce petit marché. La plupart sont néerlandais, les autres allemand et globalement plutôt originaire des pays nordique ou le vélo est plus ancré dans els habitudes.

  • BABBOE
  • CARQON
  • GAZELLE
  • RIESE UND MÜLLER
  • YUBA
  • AMSTERDAMAIR
  • URBAN ARROW
  • BAKFIETS
  • TRIOBIKE
  • WINORA
  • VOGUE
  • XTRACYCLE
  • BULLITT

Quelques (rares) constructeurs français essayent d’émerger :

  • DOUZE CYCLE basé à Beaunes
  • KIFFY plutôt spécialisé dans les longtails.
  • DECATHLON qui propose un longtail lui aussi

Comparatif complet des vélos cargos disponibles sur le marché

Comment entretenir et prendre soin de votre vélo cargo électrique

Prolonger la durée de vie de sa batterie

La batterie est un élément sensible et fragile. C’est généralement elle qui donne des signes de fatigue en premier.
Il y a plusieurs façons de prolonger la durée de vie de la batterie de votre vélo électrique :

  • Évitez de laisser la batterie se décharger complètement avant de la recharger, car cela peut l’endommager.
  • Évitez de la laisser dans un endroit chaud ou froid et assurez-vous qu’elle est complètement chargée avant de la ranger.
  • Evitez les températures extrêmes : les températures trop élevées ou trop basses peuvent nuire à la durée de vie de la batterie. Évitez de laisser votre vélo électrique dans un endroit très chaud ou très froid pendant de longues périodes.
  • Roulez avec des pneus à la bonne pression pour limiter les frottements sur la route

Il est aussi important de faire une révision annuelle.

Vous trouverez des réparateurs qui se déplaceront chez vous pour effectuer des réglages simples : changement des plaquettes de freins, contrôle du circuit hydraulique, pression des pneus, vérification du non voilage des roues, inspections des bruits de frottement suspects…

Abriter votre investissement contre les intempéries et le vol est aussi un excellent moyen de le conserver plus longtemps en bon état.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *